LE CYCLE MENSTRUEL, UN POTENTIEL CRÉATEUR INSOUPÇONNÉ

Après l’hypersensibilité j’aborde aujourd’hui un nouveau sujet qui me tient énormément à coeur : le cycle menstruel.

Je suis consciente que c’est un sujet encore tabou aujourd’hui et dont on aimerait plutôt se passer. Mais c’est pour moi devenu le moteur de mes projets et une source de force au quotidien.

Depuis quelques mois j’apprends à travailler, créer avec mon cycle naturel et j’ai très envie de te partager les bienfaits que ça m’apporte. Mais aujourd’hui je voulais d’abord te raconter comment j’en suis arriver la.

Ça fait 4 mois que j’ai arrêté de prendre la pilule et que je ne prends plus aucune contraception chimique. Je voulais apprendre à me connaitre vraiment et se connaitre c’est pas juste lister ses 5 qualités et ses 5 défauts. Il faut aller remuer le fond, s’intéresser à son passé, réveiller ses blessures, aller à la rencontre de ses peurs pour trouver ce qu’il s’y cache.

Pour accéder à cette nature profonde dans le but d’être vraiment moi même, il fallait que je me découvre dans mon état naturel,  brut, telle que la nature m’a faite.

Grandir c’est pas être un adulte mais faire face à ses responsabilités…

Y a eu beaucoup de changements depuis, sur l’état émotionnel évidemment, avec moins d’états d’âme et de tendance à être triste sans raison, et physique aussi tu t’en doutes, comme si j’arrivais soudainement à mieux comprendre ce que vivait mon corps et à surtout répondre à ses besoins. Mais le changement le plus flagrant ça a été justement mon rapport au changement. Comme si j’avais enlevé un écran flou entre moi et mon corps qui m’empêchait d’accepter ce qu’il se passait en moi et autour de moi par manque de compréhension.

Ce qui m’a aussi amené à cette prise de conscience c’est l’article > Le sens caché du cycle menstruel < de Cécile du blog Le Palais Savant dont je te parle aussi dans mon ebook > Mes inspirations bien-être spiritualité < 😉

Elle parle des 4 phases du cycle menstruel et de leurs significations. La découverte de ces différentes phases que nous rencontrons chaque mois en tant que femme m’a beaucoup touché, comme si j’accédais à une partie de moi jusqu’alors inconnue et en même temps que je vivais depuis toujours. Les femmes fonctionnent selon un rythme cyclique et non linéaire comme les hommes. Chaque mois nous rencontrons différentes phases, comme les 4 saisons d’une année.

Le mot « menstruation » vient du mot latin qui signifie « mois » lui même voulant dire « lune ». C’est d’ailleurs la femme qui par son rythme cyclique a donné la première mesure du temps : le mois.

Chaque phase représente différentes énergies, sur le plan émotionnel, physique, physiologique et dont nous pouvons nous servir pour nourrir nos différents dons.

Après les règles

Même si je sais qu’après 10 ans de pilule il va falloir du temps à mon corps pour tout évacuer, je remarque déjà des tendances, des comportements pour chaque phase. Être proche de ses cycles pour la femme c’est porter le regard sur des informations qui lui sont essentielles pour vivre pleinement en accord avec elle même.

Depuis des années, des siècles même, le cycle menstruel est perçu comme quelque chose de répugnant voir de malsain. Plus récemment, dans notre quête d’égalité par rapport à l’homme, on fait tout aujourd’hui pour carrément faire comme s’il n’existait pas.

Le cycle menstruel est perçu comme un iceberg dont on ne voit que la partie qui émerge : les règles mais dont on redoute la partie immergée : émotions exacerbées, irritation, états d’âme, changements d’humeur, énergie changeante, fatigue, etc. On se sent impuissante face à ce géant de glace et victime de notre état. Mais c’est justement parce qu’on réagit négativement face à notre cycle qu’on vit tout cela. Le cycle menstruel n’est pas un fléau mais quelque chose de magique dont on peut exploiter les ressources incroyables quand on apprend à le connaitre !

Aujourd’hui, je vois mon cycle comme un potentiel de création illimité. Être reliée à son sexe de femme, son cycle, son utérus ça ne passe pas que par la maternité. Au même titre qu’être une femme indépendante et libre ne passe pas par l’ignorance de ce cycle. Quand on comprend cela on peut alors se connecter à son corps de femme en complémentarité à l’homme. Nous avons chacun nos pouvoirs, nos dons, et en travaillant en complémentarité c’est ce qui nous permettra de les exprimer pleinement

Apprendre à connaitre son cycle c’est découvrir les énergies différentes qui nous traversent pour créer avec elles, suivre son intuition et exaucer ses envies profondes.

Je lis actuellement le livre Lune Rouge de Miranda Gray et qui a pour but de nous transmettre tout le savoir autour de notre cycle dans un but de le comprendre et d’en exploiter tout le potentiel créateur. Je reviendrais partager ici ce que j’en ai appris et te présenter les différentes phases en question.

Et toi quel est ton rapport avec ton cycle naturel de femme ?

  • Madelone Smith

    Merfiiiii Ratounette-jolie pour ces précieuses informations !
    Signée une Madelone les cheveux en l’air, l’œil gonflé (et le ventre gonflé !), qui subit des déclencheurs à longueur de journée provoquant ainsi : profondes joies, agressivité et grosses crises de larmes, LE TOUT EN 2 SECONDES (==> je concours pour le Guinness Book des Records éwèèèèè)

  • Pingback: #1 MES INSPIRATIONS MAI - JUIN 2017 - Amicalement Folle()

  • J’avais moi aussi lu cet article du Palais Savant que j’avais beaucoup aimé!
    Est-ce que tu fais également les bénédictions de l’utérus de Miranda Gray?
    Chacune des bénédictions me font vraiment beaucoup de bien avec toutes ces douces énergies féminines!

    • Bonjour Aline 🙂 Merci pour ton petit mot. Non je n’ai pas fais les bénédictions de l’utérus de Miranda Gray, mais je suis curieuse d’en savoir plus 😀 Belle journée