2017 L’ANNÉE D’ÊTRE SOI-MÊME

2017_etre_soi_meme

Bien l’bonjour à toi mon petit ! Je te souhaite tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2017, qu’elle soit belle, prospère, pleine de rêves et de rires (surtout). C’est le temps des bilans 2016, des objectifs 2017, des bonnes résolutions, des « bonne année » intempestifs, alors comme je n’ai pas envie de me fouler je ne vais pas déroger à la règle hein ! (rires solo)

Non je rigole c’est avec une envie folle et beaucoup de plaisir que je t’écris aujourd’hui.

(enfin heureusement que les gif existent, c’est ma motivation première d’écriture)

giphy_cookie
Pour la santé n’oubliez pas de manger des cookies.

Cette année j’ai envie de vivre, j’ai envie de profiter, de me faire plaisir et de prendre du plaisir dans ce que je vais faire.

Hmmmm et là tu dis que ça veut un peu tout et rien dire. Je t’explique mon PETIT.

J’ai pris conscience il y a peu que j’ai passé ces dernières années à vivre une vie qui n’était pas vraiment la mienne. J’étais obsédée par l’idée de « réussir ma vie », « avoir de l’ambition », « en faire toujours plus » et malheureusement tout cela sans me soucier du sens véritable que cela pouvait avoir pour moi.

Bref je me suis flagellée.

Mes mots d’ordre étaient : ORGANISATION – PRODUCTIVITÉ – COMPÉTENCE

Ajoutes à ça quelques croyances limitantes du type « je n’en fais jamais assez« , « je ne sais pas aller au bout des choses », « je ne mérite pas ceci ou cela », « j’ai un corps de merde », « je suis une merde », « je mérite de m’éventrer avec un couteau et de me vider de mon sang OUI BON ON A COMPRIS.

Désolée j’en fais toujours un peu trop…

giphy_drama

Bref je vivais ma vie en fonction des autres, de ce que l’on allait penser de moi, des jugements qu’on pourrait me porter et la raison en était très simple : oui… bon en fait y a pas vraiment de raison…

Notre personnalité, notre passé, nos expériences nous formatent petit à petit jusqu’à nous conditionner à un certain cheminement de pensée automatique.

L’issue de cela : UN BON BURNOUT DES FAMILLES !!

J’en rigole maintenant mais c’était loin d’être une partie de franche camaraderie. Du jour au lendemain mon corps et mon mental ont tous les deux décidé de me faire la gueule. Comme pour se venger de tout ce que je leur faisais subir depuis toutes ces années. Avec le recul je comprends maintenant qu’ils n’en pouvaient juste plus. Ils n’avaient plus d’énergie pour supporter toute cette mascarade. J’imagine qu’ils ont dû essayer déjà plusieurs fois de me dire « Ouhou Leïla alloooo !! Ce n’est pas toi ça !! Arrêtes un peu !! » ou bien « Écoute-toi, prends soin de toi, lâche prise, PENSES À NOUS BORDEL!! »

Plus ils me disaient ça plus je culpabilisais et me trouvais faible et nulle. Mais comme la nature est bien faite, quand elle voit que trop c’est trop, elle tire la sonnette d’alarme et nous rappelle très vite à l’ordre.

giphy_john_snow
Mon corps tout entier.

Sauf que là non plus je n’ai pas su m’arrêter et écouter mon corps. C’est à ce moment là que je suis rentrée dans une air magnifique de MAL-ÊTRE. Crises d’angoisses, claustrophobie, agoraphobie, nausées, chutes de tension, dépression, idées noires, solitude, choux de Bruxelles, salopette, franche comté bref que des trucs horribles quoi. (ça va je rigolais, j’aime bien les salopettes en vrai)

Et la vraie merde de toutes ces choses c’est que ça s’auto-alimente. En gros un jour tu es mal (pour une raison lambda) et du coup ton cerveau (du fait de son mal être) va te conditionner et associer ton mal-être à la situation en question. Dès que tu revis la situation tu te sens pas bien. Après tu fais des crises d’angoisses parce que t’as peur de faire des crises d’angoisse. Et ainsi de suite jusqu’à avoir l’impression d’être complètement folle et d’avoir peur de mourir à chaque instant. Bref tu t’en doutes ta vie entière deviens un grand moment de SOLITUDE.

giphy_twister_alone

MAIS aujourd’hui tout cela est derrière moi car je me suis reprise en main avec l’aide d’une psychologue et le soutien sans limite des mes proches. Merci à toutes ces personnes. Et puis merci à moi, car il n’y a que nous qui puissions véritablement nous permettre d’aller mieux. C’est d’ailleurs la grande découverte que j’ai fais pour clôturer cette année 2016 en beauté : nous avons toutes les ressources en nous.

La nature est PUTAIN de bien faite, tu n’as qu’a écouter ton corps, ton coeur, ton instinct et c’est magique ça répond à tes besoins. On peut avoir 100% confiance en nous et en notre nature.

Ne me crois pas sur parole car on ne peut pas le comprendre avec son mental, il faut en faire l’expérience personnelle.

giphy_tigrou
Quand tu essayes de comprendre comment être heureux

2017 sera très spirituelle. Ce mot « spiritualité » était complètement extra-terrestre pour moi il y a encore quelques mois, voir semaines. J’attachais cela à la religion sans vraiment savoir quand même ce qui se cachait derrière. Je ne suis même pas certaine de pouvoir correctement le définir encore aujourd’hui.

Je dirais que c’est se libérer de l’égo, c’est à dire de toutes ces choses auxquelles on s’attache jusqu’à se définir au travers d’elles et finalement finir par ne plus écouter notre véritable nature.

La spiritualité c’est aussi ne plus avoir d’attente. J’ai compris que le désir me rendait esclave. On désire quelque chose qui va nous satisfaire, mais en réalité nous sommes accros à la sensation du désir, par conséquent une fois que l’on a ce qu’on voulait on se met à désirer autre chose. Toutes nos attentes dans le but de faire, d’avoir, d’être plus ne sont que des illusions, donc ne servent à rien.

La spiritualité c’est aussi ce fameux « vivre dans le présent ». On ne sait pas vraiment ce que ça signifie car nous passons notre temps à nous servir de nos expériences passées pour anticiper le futur.

Et ces trois choses s’imbriquent les unes dans les autres (coquines). Si je me libère de l’ego c’est à dire de l’attachement que j’ai pour les choses secondaires, alors je n’ai plus d’attente vis à vis d’elles, si je n’ai plus d’attente alors je ne me projette pas dans le futur et donc ne regarde pas derrière moi non plus. Je suis pleinement dans le présent, ouverte à ce qui se passe. Il n’y a alors plus aucune raison d’avoir peur ou d’être angoissé et on se satisfait d’un rien.

Ou plutôt on se satisfait de tout ce que la vie nous apporte.

giphy_stitch

Quand on se libère de l’ego, il ne nous reste plus qu’à être nous même et ça c’est la véritable liberté.

Aujourd’hui mes mots d’ordre mantras sont : CONFIANCE – LÂCHER PRISE – LIBRE ARBITRE

Et toi alors quels sont tes mantras pour l’année 2017 ? 🙂

J’espère en tout cas que ce petit moment ici avec moi t’aura fait du bien, ou fait sourire, ou fait rire, ou fait pleuré, ou fait crié. Je suis intéressée de savoir ce que tu penses de ce type de post, cool, intéressant, chiant, gênant, ridicule, tu peux y aller de toute façon je me suis libérée de mon ego 😉

GROS ZOUBI.